SHANKARASADHANA

09 août 2019

Histoire de Krishna par Antony de Mello

 

032

Lilas des Indes

Le seigneur Krishna dit à Arjun:"vous parlez de moi comme d'une incarnation de Dieu.

Mais aujourd'hui je désire vous révéler quelque chose de spécial, venez à moi.

Arjun suivit le Seigneur sur une courte distance.Puis Krishna montra du doigt un arbre et demanda:

"Qu'est ce que vous voyez, là?"

Arjun répondit:"Une vigne vierge géante avec des grappes de raisins dessus."

Le Seigneur dit :"Ce ne sont pas des raisins, approchez et regardez comme il faut:"

Lorsque Arjun s'approcha, il put à peine en croire ses yeux:

il y avait là , devant , lui , des Krishna suspendus en paquets à Krishna.

Les disciples demandèrent au maître de  leur parler de la mort:"A quoi ressemble t-elle?

-Ce sera comme si un voile était déchiré et vous direz, en vous émerveillant:

"Alors, c'était donc Vous tout le temps".

Anthony de Mello

Histoires d'humour et de sagesse( Albin Michel Espaces libres)

 

Posté par SHANKARASADHANA à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 août 2019

L'art de vivre-Vimala Thakar

073

 

L’acte de vivre, c’est la totalité de ton être qui s’exprime et s’épanouit dans et à
travers tous tes actes. Et plus tu t’épanouis, plus tu découvres le contenu de ton être,
plus cet épanouissement enrichit l’être. Ce n’est pas une théorie, c’est ce que j’ai
constaté : la vie s’enrichit des réponses adéquates et la force de l’être intérieur
s’accroît. Ainsi vient l’amour de la vie et non la peur de la vie. Je dis bien la peur de la
vie car nous avons peur. Nous voulons vivre et en même temps nous avons peur de
vivre. Nous avons peur du lendemain, nous avons peur de l’inconnu. Nous nous
sentons tellement en sécurité avec le connu que nous ne voulons rien d’autre, nous
voudrions prendre le train du connu en marche, la projection du connu, vivre le passé
au présent, c’est ainsi que l’on s’imagine vivant. Tout comme nous essayons de
projeter le passé sur le présent, nous essayons de projeter et d’utiliser le présent pour
l’avenir. Demain n’est jamais là, ce qui est là c’est aujourd’hui, maintenant, ici.
Vivre aujourd’hui pour demain, c’est de la fiction.
Vimala Thakar

 


La vie n’a pas de temps. C’est l’éternel présent, sans passé ni avenir. C’est si
vaste, si gigantesque. Mais l’être humain veut comparer, mesurer, afinde partager et
communiquer. Nous avons de magnifiques mesures. Nous mesurons l’espace et
l’éternité de la vie. Les kilomètres, les miles, les années, les siècles. Tout ceci n’a
aucune réalité, nous vivons dans un monde conceptuel.
Je pense que vivre en société suppose des symboles bien pensés. Sans symboles
pour représenter les concepts et les idées, afin de se relier soi-même au monde des
perception, la vie serait impossible.
Il n’y a donc aucun mal à utiliser des symboles, des mots, des concepts. Mais il
faudrait les prendre pour ce qu’ils sont, comme ils sont, sinon, nous serons prisonniers
de ce que nous avons créé par commodité.
Silence.

 

 

apremont 9


La pensée est un espace qui a une direction, mais le silence est un espace sans
direction, sans limitation, sans frontière. On se trouve alors dans un silence non pollué,
qui n’a ni passé, ni contenu, sans aucune tension, car il n’y a pas de motivation qui
puisse toucher le silence.
Nous n’avons jamais été là. Nous ne connaissons que la quiétude entre deux
pensées, la quiétude et la paix entre deux mouvements, deux activités, la quiétude qui
suit la fatigue physique ou mentale. Avant de repartir dans une activité nouvelle, nous
donnons un peu de repos à notre corps, à notre parole, à notre mental, cela nous
connaissons. Mais pas cette réelle relaxation, qui n’attend rien, qui n’attend pas de
déboucher sur une nouvelle activité.
Dans ce silence, il y a une détente inconditionnelle de tout notre être. Je ne suis
pas là pour acquérir quelque nouvelle information, quelque nouvelle expérience, pour
changer quoi que ce soit, pour abandonner quoi que ce soit, je suis juste là dans le fait
d’être, dans l’être de la vie, dans la vie. Je suis, simplement.
Ainsi naît la liberté, dans l’oubli de toute tension, de toute intention, de toute
direction et de toute interférence du passé.
L’amour de la vie.
Le phénomène de la vie, comprendre la vie, le fait de vivre, le mouvement de la
vie, tout cela m’intéresse.
La sécurité ou l’insécurité, le prestige, la respectabilité, tout ce qui est pratique,
tout cela n’est pas essentiel. Le principal est de vivre. Si tu aimes la vie, si tu as envie
de vivre et de découvrir ce que vivre signifie, alors tu as l’humilité de vivre le peu que
tu comprends. Tu deviens une lumière pour toi-même, advienne que pourra. Tu
acceptes le risque de vivre selon ta propre compréhension, c’est un défi lancé à ta
propre créativité, cette énergie présente en toi. Tant que ceci n’est pas accepté et vécu,
le flash de la compréhension ne peut te libérer; car l’esclavage s’immisce dans la vie
présente et les relations actuelles. L’esclavage n’est pas une abstraction, ce n’est pas
sur le plan des idées et du mental, ce n’est pas un concept, c’est une réalité venant de
nos réactions et de nos relations.
L’esclavage vient toujours de moi, de mes actes et de mes réactions, de ce que je
fais de moi, des autres et des choses. C’est là, dans la vie, que doit venir la liberté.
Laisse le flux de la compréhension couler dans ta vie relationnelle sans souci des
conséquences. Vis cette compréhension, et advienne que pourra, c’est ce qu’on appelle
véracité.

 

Si l’on est honnête, loyal et vrai avec soi-même, on n’a besoin d’aucun gourou,
d’aucun maître, d’aucun professeur, car la compréhension est une lumière née de notre
sensibilité. C’est la vie divine en toi qui allume cette flamme de la compréhension.
Ne vis pas de connaissances, mais de compréhension.


Hier, la connaissance est morte, aujourd’hui, la compréhension est créatrice
Lorsque la compréhension remplit l’aujourd’hui, le futur descend sur la terre
Le futur c’est maintenant, il est là, le futur est Eternel Présent.

 

Vimala Thakar

 

Gratitude.

Traduction par un groupe avec Patrick Delhumeau de « Fear not life », textes réunis par les amis de Vimala autour du thème : l’amour de la vie

 

Posté par SHANKARASADHANA à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2019

LECTURES

 

 

Pour ceux qui souhaitent des vacances studieuses,

et lire allongés dans une chaise longue sous les tilleuls,

ou au bord de l'eau:

 

- "La Bhagavad Gita" chez Trédaniel commentée par Swami Chinmayananda.

-"L'enseignement de MA ANANDAMOYI traduit par Josette Herbert(Albin Michel)

-"Contemplez ces vérités"Swami Chitdananda(Terre du Ciel)

-"la sérénité de l'Instant" Paix et Joie à chaque pas" de Thich Nhat Hanh( éditions Dangles)

-"Grandir avec la Bible"Frère Benoit Billot dont"Sources"n°22 rapporte un entretien.

-"La foi au risque de la psychanalyse" de Françoise Dolto( Points)

-"Les Grands initiés" d'Edouard Shuré (Presses pocket)

-"Retour à l'Emerveillement" de Bertrand Vergely chez Albin Michel

-"En relisant les Evangiles "d'Arnaud Desjardins

-"Adhyatma Yoga"  A la recherche du Soi d'Arnaud Desjardins  Editions Pocket

-"Le chant du silence"Chandra swami, les éditions du Relié

-"Nature et spiritualité"Jean Marie Pelt

-"Le livre des chemins" contes Henri Gougaud, Albin Michel

-"Liberté", commentaires sur les Yogas sutras de Patanjali( satyanandashram  France)

-"Petit Traité sur l'abandon" d'Alexandre Jollien(seuil)

-"Eclairs d'Eternité d 'Eric Edelmann(Table ronde)

-  "Vivekacudamani "par swami Veetamohananda;

 Et pour se ressourcer "Guides des retraites spirituelles" par Anne Ducrocq (Librio)

 &&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Sinon accueillez la vie,  la détente ,

soyez seulement dans l'être, comme une coupe offerte à l'univers.

Mireille Bertrand

 

 

images

Si vous aimez le site inscrivez vous à la new- letter

Posté par SHANKARASADHANA à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2019

MANTRA OM TRYAMBAKAM YAJAMAHE

Mahamrityunjaya Mantra ~ Shiva Mahamrityunjaya Mantra ~ Mahamrityunjaya Mantra Jaap

 

OM TRYAMBAKAM YAJAMAHE

SUGANDHIM PUSHTIVARDHANAM

URVAARUKAMIVA BANDHANAAN

MRITYUR MUKSHIYA MAMRITAT

Traduction:

Om, nous adorons Celui qui a trois yeux Siva,

Celui qui rayonne et qui nourrit tous les êtres

Puisse-t-il nous libérer de la mort, et nous rendre immortels,

comme le fruit qui est cueilli de l’arbre.

Ce  Mantra est considéré comme un Mantra de guérison et/ou de libération.

Posté par SHANKARASADHANA à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2019

L'Eveil

Qu'est-ce que l'Éveil ? - Frédéric Samnidhi

Posté par SHANKARASADHANA à 20:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Quelques pensées sur la culture

livres

 

 

Il suffisait d'écouter Jean Piat dans Beaumarchais, voir ses yeux clairs  pétiller  quand il jouait, sa fougue...

Il suffit de lire les livres de Jean d'Ormesson,

de se rappeler son regard limpide comme le ciel, et rieur.

de se rappeler ses nombreux livres :

« Le Plaisir de Dieu" " Tout ou rien"

"Je dirais malgré tout que cette vie fut belle"

et tant d'autres.. ! Ou ses interviews :

 « Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde. »J d'Ormesson

 « Je ne sais pas si Dieu existe mais, depuis toujours, je l’espère avec force. Parce qu’il faudrait qu’existe tout de même ailleurs quelque chose qui ressemble d’un peu plus près que chez nous à une justice et à une vérité que nous ne cessons de rechercher, que nous devons poursuivre et que nous n’atteindrons jamais. De temps en temps, je l’avoue, le doute l’emporte sur l’espérance. Et, de temps en temps, l’espérance l’emporte sur le doute. Ce cruel état d’incertitude ne durera pas toujours. Grâce à Dieu, je mourrai. » Jean d'Ormesson.

 

Quant à Michel Serres, philosophe, qui vient de nous quitter:

Il remet les pendules à l'heure dans :

« Non, ça n'était pas mieux avant mais par contre ayant entendu des amis âgés ainsi que des grands-parents ; je me rends compte que le fait d'être en vie surtout après les guerres leur suffisait amplement et qu'ils relativisaient beaucoup. Maintenant nous courons tellement après le temps et des bonheurs artificiels que nous en perdons notre joie de vivre et c'est ce qui leur fait dire que c'était mieux avant..

 

Reprenons  aussi nos  classiques, que nous étudions  au lycée :Molière, Racine, Corneille..

« Qui veut voyager loin ménage sa monture »

expression devenue populaire, qu'écrivait Racine dans Les Plaideurs.

« Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées

la valeur n'attend pas le nombre des années Le Cid de Corneille.

« Quand, sur une personne, on prétend se régler, c'est par les beaux cotés qu'il faut lui ressembler(Les femmes savantes de Molière)

La musicalité des textes quand on les lit à haute voix, sont d'une beauté!

Et puis , les observations ou critiques de l'époque sont encore d'actualité tant le monde n'a pas changé..

 

Je terminerai par  les écrivaines  célèbres : Colette la poyaudine,

Georges Sand , la berrichonne, Simonne de Beauvoir, ou Marguerite Yourcenar...ou Colette Nys- Mazure qu'une amie m'a fait découvrir :

 

« Si nous étions présents à nous-même, si nous ne nous absentions pas en regrets ou en désirs, nous dilaterions notre existence, nous ne perdrions aucune parcelle de vie. Nous ne nous étonnons pas assez, nous ne nous émerveillons qu'occasionnellement. Histoire d'éveil et question d'usure. « 

 

Non, la culture n'est pas morte,

cultivons nous , cherchons, écoutons , lisons...

Rendons grâce à tous ces êtres qui nous ont apporté

leurs connaissances, mais aussi la beauté par l’écriture..

Mireille Bertrand

Posté par SHANKARASADHANA à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2019

Ne le cherchez pas en arrière

 

citationspirituel888

Ne le cherchez pas en arrière, ni ici, ni là,

ni dans les vestiges matériels qui vous sont naturellement chers.

Il n’est plus là.. Il ne vous attend plus là.

C’est en avant qu’il faut le chercher, dans la construction de votre vie renouvelée…

Soyez lui fidèle et non point dans une sentimentalité rétrospective

avec laquelle il faut avoir le courage de briser…

Sa véritable trace n’est pas dans certaines manifestations de son activité.

Leur disparition même si douloureuse qu’elle puisse vous paraître,

doit vous libérer, non vous déprimer.

Non pas oublier, mais chercher en avant.

Malgré tout ce que vous pouvez sentir ou croire, reconnaître avec

évidence que votre vie doit  se poursuivre.

Je suis persuadé qu’elle commence.

Décidez-vous seulement à ne plus vivre dans le passé,

ce qui ne veut pas dire que vous oubliez celui-ci,

mais seulement que votre manière,

la vraie, de lui être fidèle doit consister à construire en avant,

c’est à dire à être digne de lui.

Ne vous isolez pas.

Ne vous repliez pas au fond de vous-mêmes.

Mais voyez le plus possible vos amis.

Donnez-vous.

C’est ce don qui vous libérera et vous épanouira.

Je voudrais que vous trouviez nombre de gens et de choses auxquels,

noblement, vous vous donnerez.

THEILHARD DE CHARDIN

Posté par SHANKARASADHANA à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2019

UPANISHAD

 

 

Garuda par Yvette 2018

En vérité, l’esprit la parole 

Et le souffle a eux trois 

Constituent le soi. 

Cette trinité 

Constitue également 

Les trois mondes : 

La parole 

Est le monde manifesté, 

L’esprit 

Le souffle intérieur, et 

Le souffle 

Le monde de l’au-delà. 

(La Brihadaranyaka Upanishad) 

 

merci Yvette, pour la photo, personnelle.

Posté par SHANKARASADHANA à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2019

Hommage à Notre Dame de Paris

Christmas Concert at Notre Dame with Jessye Noman

 

En cette soirée choc, devant Notre Dame de Paris  en feu...

 

Je pleure et je prie en silence..

 

Mireille

Posté par SHANKARASADHANA à 21:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2019

L'audace de vivre d'Arnaud Desjardins

images (2)

 

« Osez vivre, commencez simplement et osez au moins respirez.

Osez vous ouvrir.

Osez ressentir »

 

 la méditation c'est l'ouverture à l'élan vital non duel, non conflictuel.

C'est découvrir simplement:je vis !

Je suis vivant, animé par cette énergie infinie qui est non pas ma vie, mais la vie!tout est là.

 

La méditation ce n'est pas seulement chercher le vide et le silence dans du non manifesté;

c'est chercher la non-dualité, le non conflit dans le sentiment d'exister.

 

Arnaud DESJARDINS

Posté par SHANKARASADHANA à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]