SHANKARASADHANA

23 juin 2018

Se tourner vers l'Eternel

 

 

231 ma

 

 

 

En ce début d'année, le corps s'est  manifesté d'abord avec le cœur, puis la souffrance des genoux réveillée, doublée d'une scia et la douleur?...chacun apporte une réponse, j'essaie de trouver la mienne.... en écoutant  le corps, et  faire ce qu'il faut pour qu'il  guérisse...

 

Le yoga, qui vit en moi depuis 16 ans m'apporte une  aide précieuse ...les postures sont  peu recommandées pendant l’inflammation, mais continuer de marcher autant que faire ce peut...marcher en pleine conscience, en posant le pied au sol,malgré les différentes douleurs …qui  sont inimaginables quand nous sommes en bonne santé......n'est ce pas une méditation consciente... ?

Mais je me suis retrouvée complètement immobilisée...

 

Le yoga nous apprend  aussi que nous ne sommes pas que ce corps, aussi précieux soit-il...comme véhicule.

Alors il me restait toutes  les autres pratiques:respirations, relaxation, méditation, mantra  et sankalpa :

 

« C’est une graine d’idée que vous plantez en vous, une notion qui va germer, mûrir, jusqu’à devenir réalité et modeler votre vie. »C.M

 

Entendre au fond de soi l'énergie bouillonnante de vie, pulser à chaque respiration..accepter d'être immobilisée,  est un vrai défi..alors que les jambes ont envie de marcher au bord de la rivière,
Ce repos me fit voir la vie différemment...avais- je conscience durant ces 69 ans, de la chance de marcher, de me mouvoir dans un corps souple...d'être autonome... avons- nous conscience tous les matins de notre chance d'être en vie ! Ne donnons nous pas trop d'importance  à tout ce qui est extérieur :aux informations, à la politique, à l'argent, à notre confort matériel, à notre travail, aux conflits....mais pourquoi tout cela si nous ne sommes pas vivants et conscients de l'être.... 
Voilà quelques semaines je suis passée rendre un CD à une ancienne  élève paralysée depuis 3 ans...elle m'a accueillie dans son fauteuil roulant...rayonnante....j'en fus bouleversée...
La maladie nous fait lâcher tous les fardeaux d'émotions, de rancœurs, qui empoisonnent notre cœur...depuis des lustres...

Ma prof de Y.S.m'écrivait aussi  : »Le corps est bien difficile au fil du temps aussi. ça nous pousse à se tourner vers l'Eternel »

 

Oui je me suis tournée  vers l'Eternel ..

Etre en contact avec Lui , comme avec un ami fidèle, tous les matins dès le réveil, lui confier mes fardeaux, mes douleurs, avec tout l'amour qui m' habite. Etre un avec Lui, car qui  suis je sans Lui...sans son amour, sans sa clémence, et  sa Présence...je suis  un être humain de chair et d'os...ne suis je  pas  venus pour  me réaliser  en Lui...

Toutes les traditions le disent...L'Inde  et ses sages ;

« le vedanta enseigne  que la nature réelle de l'homme est divine et que le but principal , que le seul but réel de la vie humaine est de déployer, manifester cette divinité.... »

Posté par SHANKARASADHANA à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 juin 2018

Chaque pas vers la lumière

12661964_763116370487822_2690922401310103033_n

 

Chaque pas vers la lumière est une mort à soi-même.
Se dépouiller de nos fardeaux
Se dépouiller de nos croyances, de nos certitudes
Se dépouiller de notre cadre de vie connu
pour laisser venir le nouveau à nous.
Se dépouiller de l'orgueil, de la jalousie
Se dépouiller de tout comme St François d'Assise
quant il remis ses vêtements à son père
et quitta le tribunal nu comme un vers.

Étreindre le cœur et le vider
de ses attentes de ses espoirs,
abandonner la moindre goutte du moi exigeant,
et avancer aussi nue que Frère François
sur cette nouvelle terre,
vierge, immense..
où je ne connais plus rien,
je ne sais plus rien
Seulement que "je suis"

Mireille B

 

Posté par SHANKARASADHANA à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2018

GARUDA

Garuda

Dans la mythologie hindouiste Garuda est le roi des Oiseaux.

Il est le vâhana ou véhicule de Vishnu et aide avec enthousiasme l'humanité à combattre les démons.

On le représente comme ayant le corps doré d'un homme fort, un visage blanc, des ailes rouges, un bec d'aigle et une couronne sur la tête. Il est si massif qu'il est susceptible de cacher le soleil.

 

 

Posture de l'Aigle (Garudasana)

En appui sur la jambe Droite , bien enracinée, ancrée dans le sol, enroulez la jambe G par devant et autour du genou de la jambe Droite (cuisse G sur cuisse D), de telle sorte que le pied gauche vient crocheter la jambe D derrière le mollet et les orteils reviennent vers l'avant.

 

Conseils : la jambe D qui est dans cet exemple la jambe d'appui -d'équilibre- doit toujours garder le genou en légère flexion.

 

Gardez le dos bien droit : ne vous penchez pas vers l'avant

 

 

 

Quand vous avez stabilisé la posture sur la jambe, pliez les avant-bras à hauteur d'épaules et passez le bras G par-dessus le D, au niveau de l'intérieur du coude, enroulez-le de telle sorte que les paumes des mains puissent s'opposer et s'appuyer l'une contre l'autre (autant que vous le pouvez), pouces vers vous : cherchez à bien mettre l'intérieur de la main G contre l'intérieur de la main D

 

Le pouce G peut accrocher le pouce D.

 

Les mains dépassent légèrement le sommet de la tête.

 

Mettez légèrement de côté les bras, pour garder le regard libre devant avec la fixation du point extérieur, qui se continue de la même manière que précédemment.

Vous êtes l'Aigle  qui fixe le soleil de son regard perçant....

 

 

 

 

 

Posté par SHANKARASADHANA à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'embrasement

006

 

C'est le Tout qui embrase le cœur,
le cœur illumine le monde.


mireille@

Posté par SHANKARASADHANA à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2018

Sainte Claire

 

800px-Assisi_San_Francesco_BW_2

 

Sainte Claire

 

M'asseoir dans Ta maison

à l'heure où l'aube pointe à l'horizon

Poser ma tête sur les genoux de Ma.

Prier et entrer en communion avec Toi l'éternel.

 

Assise en moi comme un roc,

celui où siège la vierge de Montserrat

imposante, solide, imperturbable.

Prier et entrer en communion avec Toi l'éternel.

 

Ton coeur brillant comme un diamant

relié avec les âmes de cette Terre qui prient aussi,

ou endormi au creux de leur lit moelleux.

Prier et entrer en communion avec Toi l'éternel.

 

Remplir la main du mendiant qui se tend.

Ouvrir la porte à cette vieille

comptant les jours qui la séparent du paradis.

Tenir la main de l'enfant qui trébuche.

 

Me souvenir de tes yeux verts

comme un vitrail ensoleillé,

Sentir tes bras se refermer sur moi,

et chanter d'allégresse et de Joie

le jour des retrouvailles célestes.

écrit à Assise en 2011

Mireille B

Posté par SHANKARASADHANA à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 juin 2018

Enseigner le Yoga

 

 

symbole-de-l-om-sur-l-eau-37959371

 

 

Doit on enseigner le yoga, comme on enseigne les maths, l'histoire ou le français..

 L'intellect entre en jeu bien sur ..on écoute le professeur, on comprend, puis on exécute..

mais ce n'est pas que ça..

Comment faire passer, ce que l'on ressent, en enseignant..comment donner cette ferveur et cette foi qui m'habite ?

 

Il ne s'agit pas seulement de demander de prendre des postures, avec un corps plus ou moins souple, plus ou moins habile..il ne s'agit pas de faire une démonstration du corps souple et jeune et si c'est le cas..

En fait on doit enseigner à Etre...

Etre dans la posture, juste

Etre dans l'axe

Etre assise de manière juste pour que la colonne s'étire vers le haut depuis le sommet de la tête, comme aspirée par le ciel.

Etre dans une posture ferme, et simultanément, être toute douceur à l'intérieur de soi.

Etre , se sentir en tournant son regard vers l'intérieur, vers cet espace en nous qui est paix, silence et joie...On ne ressent pas forcément cela en débutant, cela demande de nombreuses années d'écoute, de pratique assidue, et d'intériorisation...

 Comment s'intérioriser, sur quoi s'appuyer, pour parler de ce vide, cette vacuité disent les bouddhistes, afin de ne pas tomber das la torpeur, dans le sommeil, ou l'ennui.

 Nous avons un guide qui nous suit depuis notre naissance, auquel nous prêtons rarement attention...

notre souffle, qui de façon discrète et subtile, nous anime, jour et nuit, depuis notre naissance....n'est ce pas un merveilleux cadeau...écouter notre souffle !

Ecouter notre souffle, puis faire silence et écouter ce silence, et ainsi de suite....nous conduira vers un petit lac tranquille, qui deviendra de plus en plus spacieux...

 

Alors, enseigner le yoga, c'est partager avec les élèves, ce que l'on a découvert en soi, et que l'on continue de découvrir, avec et grâce à eux..

 Alors,   je les remercie d'être là...

Mireille Bertrand

Posté par SHANKARASADHANA à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2018

Le Notre Père / Michel-Marie Zanotti-Sorkine

 

 

Voici un prêtre qui nous réveille, qui nous sort de notre attitude infantile, face à Dieu!

Combien de personnes , de nos jours, rejettent Dieu? elles font un amalgame avec l'égise, les prétres qu'elles ont rencontrés dans leur enfance..

Ayons le courage de lire, ou d'entendre la parole divine!Relisons les Evangiles!

Prions avec Notre Père

Notre Père 

qui es aux cieux, 
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite,
sur la terre comme au ciel. 
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses, 
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.
Amen.

"Soyons heureux de sa Présence, dit le pretre, vivre avec lui, c'est ça l'amour."

Sentons la présence de Dieu en Nous, avec nous...à chaque instant de notre quotidien, comme nous sentons notre souffle nous traverser..

Accueillons cette journée avec l'émerveillement et l'amour dans le coeur!

mireille@

 

http://pere.michel-marie.fr/#!/accueil/

http://www.delamoureneclats.fr

Le Nouveau Testament -les évangiles 

"En Relisant les Evangiles "d'Arnaud Desjardins

Posté par SHANKARASADHANA à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2018

Réveillons nous avant de nous éveiller

Liberer-lame-de-ses-blessures


 

Nous vivons à une époque où l'homme court sans cesse , s'active, se stresse, et pourtant :

Est ce que l'homme d'action vit sa vie, conforme aux idées du moment ,  pour être dans une illusion de paix et de bonheur ou en sachant ce qu'il veut ?

Comment se fait t il qu'il soit anxieux, déprimé, alors que l'homme n'a jamais connu autant de confort, matériel?

Ne s'est - il pas endormi dans ce confort, quotidien ? et quand il quitte son lit le matin, pour aller au travail, est t- il vraiment réveillé..il râle si rien ne va comme il le souhaite, il a peur de perdre ce qu'il a : son argent, son travail, sa famille...Il a peur d'être malade, de mourir...alors il s'étourdit en cherchant des paradis artificiels:

Faut-il partir ? Rester ? Le voyage intérieur n'est-il pas le seul qui enfante des beautés inconnues ? Vastes cieux enchantés, eaux fuyantes, gouffres amers, splendeurs océans... Le Paradis est là et ses noirs artifices, fruits de l'herbe et du pavot... Le haschich s'étend sur la vie comme un vernis magique, verte confiture de chanvre qui nous laisse aériens. Un vrai coup de soleil ! Avant le coup de tabac... Car, après l'ivresse, la volupté, l'homme-dieu, ce prince des nuées, sent son aile qui se casse... « Voyeur en Technicolor », le mangeur d'opium, lui, ne peut que se dévorer lui-même... Du goût de l'infini au paradis perdu... « Amer savoir, celui qu'on tire du voyage »... Baudelaire

La vie n'est elle pas faite de risques? "Naître est déjà un risque "disait Françoise Dolto..

 

Il me semble, que sous prétexte de vouloir le bonheur et être en paix, nous avons  oublié que nous devions n ous  battre, lutter  pour vivre:lutter contre nous-même , notre paresse, notre faiblesse, notre égoïsme, notre manque de courage...

Chaque jour nous sommes confrontés à des problèmes, et que faisons nous..Nous devons réapprendre à trancher, à construire, à oser...Nous sommes instruits grâce à internet, notre tête est pleine comme une bibliothèque...mais prenons nous le temps de réfléchir sur ce que l'on vit ? laissons venir nos idées personnelles, laissons agir notre bon sens dans les situations, et osons.

Apprenons à nous connaître, en faisant de l'introspection..

Qui suis je ?

Avant de devenir un être réalisé ou éveillé, nous avons de nombreuses étapes à passer...qui nous demanderont peut être des milliers de vies..les problèmes psychologiques nous empêchent , dès notre plus jeune age, à trouver l'équilibre, le discernement, pour nous construire.Les bases et la structure d'un édifice sont importantes...puis l'apprentissage à apprendre, à comprendre, sans oublier de laisser venir notre inspiration , et créer...

Nous sommes devenus des moutons, bêlant en écoutant les autres, qu'il soit politiques , philosophes ou spirituels..

 Cela me  rappelle un conte indien, qui raconte l'histoire d'un lion qui se prenait pour un mouton car il vivait avec eux..jusqu'au jour, où un lion, passant par là , l'emmena vers la rivière...dès que le mouton, vit son image dans le reflet de l'eau il se mit à rugir !

 

Rugissons,rugissons pour que ceux qui nous côtoient , arrêtent de profiter de nous, ou de nous marcher sur les pieds..

Rugissons de toutes nos forces, à faire trembler l'univers, et  secouer la torpeur des masses.

Apprenons à trancher, dans les relations ou les situations difficiles..prenons le risque de rentrer en conflit , à affronter les problèmes et  les autres...sans penser que nous sommes des méchants...Non, savoir dire non...pas facile, non!

Prenons le risque d'être seul, Oui seul,  mais vivant...

mireille@

Posté par SHANKARASADHANA à 08:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 mai 2018

En écoutant Ravi Shankar

 

Ghat-Varanasi

Bénarès

En écoutant Ravi Shankar

Le musicien gratte
quelques notes
et aussitôt le voyage commence
sur l'écran de mes souvenirs..
les images de l'Inde coulent.

Terre inconnue, à l'atterrissage
sinon par l'enseignement du yoga.
Visages par milliers défilent,
dont les yeux annoncent la profondeur
de l'être qui me regarde..

Des petits temples partout de dressent,
à coté d'une famille , pauvre, qui vit ras le sol...
Mes pas sur les ghats, marchent légers,
comme portés par cette terre sacrée.

Les divinités hindous nous accueillent,
dans les temples, où les hommes se prosternent.
La beauté côtoie la pauvreté!
Les rituels et les chants du matin au soir,
rythment les journées....

Au lever du soleil, les hommes et les femmes 
font leurs ablutions dans le fleuve sacré
et saluent le soleil et Dieu ….
D'autres déposent des bougies dans une feuille
qui emportera leurs prières tout le long de son voyage..

Lumière, chants, bruits intenses 
nous sommes ailleurs, 
nous côtoyons une autre dimension
qui nous élève, 
qui nous révèle à nous même 
une vie intérieure profonde, 
immense, innommable....

Om Shanti!shanti!shanti!

mireille@

Posté par SHANKARASADHANA à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2018

Un Corps humain pour une vie spirituelle

 

 

Les-bienfaits-du-yoga-sur-le-corps_imagePanoramique647_286

 

Quand on est malade et en souffrance, nous sommes ramené à notre incarnation..Nous sommes incarné dans un corps humain, depuis plusieurs années, et quelquefois, nous oublions ce fait...

 

 

 

Notre corps est fait de matière, d'os, de muscles, de liquides, on l'aime ou non, il est souple ou non, gros ou petit, bref, toute notre vie nous allons voyager avec ce corps..Nous lui donnons de la nourriture, de l'air, de l'amour....quelquefois sans conscience...

 

Les spiritualités, tel que le yoga , nous disent de ne pas nous attacher à notre corps ; alors, nous l'oublions en pensant  que nous sommes spirituelles.. Mais toute notre vie commence par lui, et tout ce que nous vivons , passe par lui..

 

 

 

Lors de l'opération du cœur voilà quelques années ou cet hiver avec la sciatique aiguë, j'ai été remise au pied du mur : découvrir encore et encore   mon corps. 

 

 

 

J'ai beaucoup pensé à Jésus, incarnation de Dieu pour les chrétiens, un maître spirituel pour les hindous.

 

Jésus a bien vécu une vie d'homme, dans son pays, il a vécu dans un corps humain comme nous...et il est mort , après que son corps ait été crucifié et cloué sur la croix...Imagine t-on ses souffrances , la déchirante torture de cet homme, même si l'on pense , qu'il connaissait sa mission sur terre ???

 

Il a souffert, humainement j'ose dire, il a prié Dieu: 

 

« Père pourquoi m'as-tu abandonné » et dans les grandes souffrances citées plus haut, j'ai ressenti ce même abandon...momentané....car presqu'aussitôt j'ai reçu un signe...que je n'étais pas seule...

 

 

 

Alors, vivons avec notre corps, pas une vie de débauche, non...

 

lorsque nous avons une voiture, faisons nous des cabrioles, en la laissant aller à toutes allure, n'importe où ? Non... nous en prenons soin, pour aller le plus loin possible grâce et avec elle..

 

 

 

Habitons notre corps , en pratiquant des postures, la respiration, l'introspection, la méditation.

sentons cette reliance entre le corps et l'âme qui s'est incarnée.. découvrons, que nous vivons, grâce à lui, une expérience divine...pratiquons suivant nos choix de voies spirituelles et notre foi...

 

 

 

Remercions chaque jour pour la vie qui nous est donnée, et pour que , quoiqu'il arrive, nous gardions une confiance totale à cette vie !

 

 

 

mireille

 

 

 

Posté par SHANKARASADHANA à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]