SHANKARASADHANA

30 juin 2020

Le sage et le serpent

 

 

R-12941481-1544987405-6890_jpeg

 

 

Un méchant serpent vivait aux abords d'un village; l'animal se tapissait sous les larges feuilles de la jungle, d'où il observait de ses petits yeux jaunes le va et vient des villageois qui empruntaient ce chemin pour se rendre au marché;

le serpent s'amusait à les terroriser; Il se jetait brusquement sur les passants pour les mordre cruellement;

les habitant n'osèrent plus passer par cette route, et firent un grand détour pour éviter le reptile;

Un jour , un sage qui voyageait de ville en ville vint à passer; le serpent selon, son habitude, se jeta sur lui férocement; l'homme le regarda avec bienveillance et lui demandé:

« pourquoi donc veux tu me faire du mal? »

Je poursuis simplement mon chemin, sans te déranger en rien; »le serpent surpris par l'infinie douceur et la force paisible qui émanaient de l'homme, réfléchit à ses paroles et s'excusa;

- »Je vois que tu as bon coeur au fond, » lui dit le sage; je voudrais que tu me fasses la promesse de ne plus attaquer personne;

Et il lui parla longuement de paix et de non violence;les paroles qu'il prononça émurent profondément le serpent  et avant que le sage ne reprenne sa route, il lui fit le serment de ne plus jamais mordre;

 

Bientôt les villageois remarquèrent que le serpent ne les attaquait plus;Ils empruntèrent à nouveau la route qui traversait la foret; Peu à peu, les passants s'enhardirent: voyant l 'animal enroulé tranquillement sur une branche, ils lui jetèrent des cailloux. Comme le reptile les ignorait toujours, certains le piquèrent avec des bâtons; le serpent se contentait de s'éloigner doucement; en le voyant aussi inoffensif, un des villageois s'empara de lui et le fit tournoyer dans les airs, avant de la projeter contre un arbre;

Le serpent était de plus en plus maltraité; c'était   à qui lui donnait des coups de pieds, à qui lui plantait un bâton, à qui lui lançait une pierre; l'animal souffrait beaucoup, mais il tenait la promesse qu'il avait faite et ne mordait pas;

Quelques semaines plus tard, le sage repassa par la route et appela le serpent pour prendre de ses nouvelles;

l'homme fut désolé de le voir dans cet état; ce dernier s'était caché dans le feuillage, le corps tout endolori, recouvert de plaies et de bosses;

« Mais que t-est-il arrivé, que c'est il passé?? « lui demanda le sage en le soignant

Maître,se plaignit le serpent blessé, vous m'avez dit de ne plus mordre, mais regardez ce que les villageois ont fait de moi?

Et pourquoi les as-tu laissé faire, répondit le sage?

Je t'avais en effet demandé de ne plus mordre, mais je ne t'ai pas défendu de siffler!

A partir de ce jour là, le serpent fit face à ses agresseurs en sifflant;

Il n'eut pas besoin de mordre et ne fut plus jamais maltraité.

Conte de l'Inde

 

 

 

 

Posté par SHANKARASADHANA à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 juin 2020

DR James DOTY

Hacking your brain for happiness | James Doty | TEDxSacramento

 

 

Ecoutez cet homme, James Doty, neurochirurgien, un être spirituel, scientifique et plein de compassion.. Vous pouvez lire le témoignage de  sa  vie dans "La Fabrique des Miracles"..

"L’énergie ne peut pas être créée ni détruite.En revanche elle peut changer de forme et circuler d'un endroit à un autre ;c'est une force qu'on possède tous. L'énergie de l'univers est contenue en chacun de nous, dans cette alchimie unique qui nous rend tous différents. C'est une force créatrice, en expansion..Une force magnifique toute simple et en osmose avec le monde.L'énergie peut circuler d'un endroit à un autre.Et d'une personne à une autre.(..)

Quand notre esprit se modifie, tout change en nous. C'est une vérité attestée par la science, ce qui est plus vrai encore, c'est que, quand  notre cœur change , tout le reste change.Et ce bouleversement ,n'affecte pas seulement  notre vision du monde, mais aussi la vision que les autres ont de nous.Et leur façon de réagir envers nous."

James R.Doty Professeur au département Neuro Chirurgie de  L'Université de Straford.

Cet homme reflète la bonté..

Ces pratiques rappellent certaines pratiques de yoga..

Grace à la technologie moderne, montrons aux humains, qu'il existe sur cette terre des êtres de cette trampe... qui pensent aux autres, qui ont de la compassion, et un esprit de service....

et il y en a , même chez les gens ordinaires autour de nous..

 

Mireille Bertrand

 

 

 

 

 

Posté par SHANKARASADHANA à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2020

La santé et le yoga

 

Les-bienfaits-du-yoga-sur-le-corps_imagePanoramique647_286

Comment rester en bonne santé...

On peut trouver dans les magazines et maintenant sur internet, toutes les recettes pour être en bonne santé : grâce à la nourriture Bio, aux compléments alimentaires en tout genre avec lesquels chacun fait « son ordonnance », aux appareils permettant de bouger notre corps en lui redonnant un beau modelage, aux produits de beauté qui sont sensés retarder notre vieillissement.....bref au fond de nous , comme le Dr Faust nous n'avons pas envie de vieillir ....et nous rêvons même , dans nos rêves les plus fous , de rester  immortel...

 

Bien sur,  nous devons prendre soin de notre corps afin d'accomplir ce pour quoi nous sommes là.

Comme de nombreuses pratiques venues d'Orient, tel que le Tai Chi, le Chi Qong , le Yoga nous aide à vivre en bonne santé :

« Le Hatha Yoga confère à celui le pratique connaissance de soi, radieuse santé , longévité force et vitalité »disait le Maître Swami Sivananda.

Le yoga a une influence sur la santé , sur le corps mais aussi sur l'esprit qui devient concentré, calme, patient, persévérant ; en quelque sorte il nettoie notre esprit grâce aux diverses pratiques , des divers poisons que sont pour nous l'envie, la jalousie, la haine, la rancune, l'agressivité pour laisser la place à la bienveillance et développer l'amour de soi et d'autrui. 

“Enlever les cailloux de la rivière pour que l’eau chante joyeusement.” disent les chinois.

Le Qi Cong nous invite également à cette découverte de nous même et de notre bien être global :

“Chez l’homme il y a trois joyaux : le ‘jing’, le ‘qi’ et le ‘shen’” Philosophie taoïste.

L’être est composé de trois éléments : le jing (l’essence), le qi (l’énergie) et le shen (l’esprit). Pour simplifier, jing correspond à ce que nous appelons le patrimoine génétique, la vitalité de base, et à un plan physiologique ; qi représente le souffle vital, il est véhiculé et influencé par la respiration, elle-même reliée au cœur et au plan affectif ; shen renvoie à la vie de l’esprit. De leur équilibre dépendent bien-être et longévité. Source psychologie

 

Les thérapeutes Sumériens disaient que pour être en bonne santé l'on devait pardonner, avoir de la gratitude et être dans la Joie.

 

«  le pardon,  éveille à la gratitude,qui éveille à la joie. »Marguerite Kardos

B.K.S IYENGAR , un grand maître du Yoga, que nous avons la chance de voir dans le « Souffle des Dieux »pratiquait beaucoup avant , dit il alors que maintenant " c'est la qualité qui compte plus que la quantité ; il faut déplacer le sang pour avoir une bonne qualité de sang afin de rester en bonne santé .

 « Quand je fais une asana , je tire donc mon intelligence avec une jambe vers le haut et l'autre vers le bas. Je dois maintenir la même intelligence sur la jambe du haut que sur la jambe du bas.

quel est le but de cet étirement ??je dois apporter la force de vie dans une jambe,pour mesurer l'espace que je viens de créer, afin de pouvoir en créer dans l'autre.

Même si la position est complètement différente ; cela signifie que je distribue mon intelligence ;même si pour vous cela ressemble à un simple étirement ; c'est mon intelligence qui permet à mon corps de se développer "

BKS Iyengar

Toutes ces pratiques n'ont rien à voir avec la gymnastique, car elles tiennent compte de la globalité de l'être ; nous ne pouvons plus dissocier , comme jadis, notre corps de notre esprit.

C'est un tout, je dirais même c'est le Tout.

Pardonnons, ayons de la gratitude et soyons heureux.

Pour tous....

Mireille Bertrand

professeur de yoga 

 

Posté par SHANKARASADHANA à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2020

MOURIR

 

 

Liberer-lame-de-ses-blessures

 

 

Tous les jours des disparus

célèbres

tous les jours des disparus

inconnus.

 

Cette période écrite avec les mots

solitude, enfermement

nous renvoie aussi à notre mort.

comment ne pas voir que les jours défilent

à un rythme effréné.

Comment ne pas penser à la finitude de notre vie .

 

Au seuil de cette mort cette question:

ai-je su écouter cette vieille dame,

au soir de sa vie,

quand elle attendait que la mort vienne la cueillir 

avec impatience, par lassitude.

J'ai toujours été une oreille attentive .

Puis , mon écoute s'est peaufinée, au fil du temps,

affinée, jusqu'à n'être qu'un souffle,

le souffle de la personne écoutée,

n'écoutant pas mes pensées,ni mes croyances,

lâchant l'attente, le désir de faire ou de dire,

lâchant l'image de soi

pour ne refléter que la sienne ;

laissant tomber la parole,

pour ne hocher que la tête

en souriant ou riant de bon cœur avec elle.

Que dire de réconfortant

quand on ne connaît rien de l'après.

 

Alors, n'être que présence

d'une âme détachée des effets

seulement une écoute de cœur à cœur

être dans l'instantané du moment

suspendue, comme les cerises

qui se balancent dans le pré voisin.

Ecouter le silence qui nous unit,

en me noyant dans ses yeux

qui apprennent à me connaître.

Etre le modeste reflet, mon Dieu

 

de Ta présence accompagnante

qui prendra , je le sais,

le relais le moment venu.

Je la laisserai partir

vers un autre horizon,

un autre pays, une autre rive

 « Je suis prête , ce n'est pas triste »

me répète -t-elle

  

Et nous nous quittons en un éclat de rire !

Mireille Bertrand 

 

Posté par SHANKARASADHANA à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2020

Le yoga par Swami Ramdas

 

swami_ramadas[1]

 

 

Le yoga dit Swami Ramdas est le sentier par lequel l'âme individuelle réalise sa véritable nature d'immortalité, d'omniprésence, de paix et de félicité.Pour atteindre ce but suprême, l'absence complète du sens de l'égo est la condition essentielle.La Maitrise et la discipline de soi sont les moyens .

Yoga signifie aussi union avec l'immortelle Réalité.

Seuls des efforts persévérants et concentrés peuvent mener le chercheur à la connaissance de la Divinité.Tant qu'il y a soif de plaisirs du monde, son progrés est lent et désordonné.Il est intrépide dans son effort et déterminé dans son intention.Il ne doit rien négliger pour soumettre et finalement détruire les passions impures de son coeur et de son esprit.Seule une bouddhi, sagesse purifiée et illuminée, peut rendre le saddhak digne de rentrer dans le royaume de l'Eternel. Il ne suffit pas de parler de Yoga et de rechercher ce que les autres ont dit ou écrit :il faut le mettre en pratique.

Le yoga qui n'adoucit pas le cœur et qui ne remplit pas d'émotion pure d'amour , de compassion et de paix ne mérite pas son nom.La vraie concentration de l'esprit et la méditation sur Dieu dans le sanctuaire de son coeur apportent un énorme changement chez le fidèle; sa vie transformée devient, pour les autres, semblable à un phare.Par la pensée, la parole, l'action, il déverse sur tous l'amour et la bénédiction.Quelle utilité y a t-il à parler de yoga si ce n'est pour vivre une telle vie?

On comprend habituellement  le yoga comme l'accomplissement de certaines pratiques mystérieuses qui donnent à l'homme des pouvoirs miraculeux.Et il y a beaucoup de gens qui désirent vivement connaître ces pratiques pour acquérir ces pouvoirs.Un vrai yogin possède des pouvoirs surnaturels mais s'il les emploie , c'est uniquement pour l'élévation de l'humanité.

Il n'y a pas de mystère au sujet du yoga.Le Yoga est union avec Dieu et conscience de sa propre identité avec lui.Le contrôle de l'esprit et des sens par une pratique systématique en rapport avec chaque tempérament et chaque nature individuelle constitue la voie.

La fin , c'est la joie et la liberté éternelles, une vision de paix et de lumière divine, une vie toute chargée de beauté, d'amour et d'extase.

Swami RAMDAS"Présence de Ram"

Posté par SHANKARASADHANA à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 mai 2020

Demain dès l'aube

bruyere

 

 

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, Je partirai.

Vois-tu, je sais que tu m’attends.

J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.

Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

 

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,

Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,

Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,

Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

 

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,

Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,

Et, quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe

Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Demain, dès l’Aube, Victor Hugo, Les Contemplations, 1856

 

Posté par SHANKARASADHANA à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2020

L'ART DE L'EQUILIBRE

Recherche d'equilibre, mental apaisé,
gestes surs, beauté et grâce

Posté par SHANKARASADHANA à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2020

Dialogue avec mon âme

 

bougie et enfant

 

Dialogue_avec_mon_ame_1

 

Je  me suis réveillée,  voilà quelques années de cela, une nuit, où je devais impérativement écrire..

C'est venu sous formes de poèmes, comme je les appelle .

Tout ce que la vie m'offrait, je l'écrivais, avec des mots qui venaient pèle mele , et sans que je puisse en changer  l'ordre .

J'ai toujours aimé écrire, depuis toute jeune..mais n'ayant pas pu suivre d' études, pour aller travailler à 17 ans,  je ne me sentais pas le droit de le faire, jusqu'à ce qu'une amie,  qui écrit ,  me dise: " depuis quand il faut avoir le Bac pour écrire" laisse toi faire, et puis ensuite partage les avec les autres.

En cette période de confinement, j'en retrouve ..

Je vous souhaite un beau week-end, d'enferment , oui , mais au fond de soi coule une source!

Mireille Bertrand

cliquez sur Dialogue avec mon âme 1

Posté par SHANKARASADHANA à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Message de Swami Sivananda

swami sivananda

 

Servez, aimez, donnez, méditez, réalisez ,

adaptez vous, ajustez vous, accomodez vous

Soyez bon. Faites le bien.

Soyez bienveillant et compatissant

Soyez honnete.Soyez sincère et vrai Soyez  humble .

Swami Sivananda

Posté par SHANKARASADHANA à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2020

Hommage à la femme

banniere-article-journee-internationale-des-droits-des-femmes

 

Je suis de la génération mai 1968 , où les interdits tombaient sur les barricades de St Germain, et la femme était libérée...........

libérée ? il faut se rappeler que l'éducation de cette époque était sévère, rigide, castratrice quelquefois, et les filles allaient devenir des femmes  soumises , soumises à leur mari ou à la société.

Ce fut un changement spectaculaire : les femmes prenaient la pilule pour gérer leurs grossesses, elles allaient travailler et gravir des échelons dans les administrations, qui étaient assez machistes , elles pouvaient voter , elles allaient s'accomplir et devenir l'égal de l'homme.

 

Quarante cinq ans plus tard, je m'interroge.

 

Aujourd'hui , les femmes représentent 47,7 % de la population active, en 2009 le taux   d’activité des femmes de 25 à 49 ans est de 84 %, 95% pour les hommes (cf Observatoire.parité.gouv) ; presque la moitié de la population active est une femme ; elle se lève à 5 ou 6h du matin, prépare ses enfants, les conduit chez une nourrice ou dans des crèches, prennent des transports en commun dans les grandes villes pour retourner à leur travail, recommence la même chose le soir après le travail, font les courses, les devoirs des enfants, cuisine, ménage , quelquefois en couple, quelquefois et de plus en plus souvent:seule. Avant de s'endormir se posent elles des questions sur leur situation, sur la position de la femme dans la société, sur la libération de la femme ? Les hommes diront que la libération de la femme, leur a donné un goût d'indépendance dans leur vie de couple, offrant une porte de sortie quand celui ci bat de l'aile...Elles peuvent, en travaillant, subvenir à leur vie ; c'est exact. Les femmes ont acquis le droit de viser des postes à hautes responsabilités, dans la politique et peuvent s'accomplir dans un métier qu'elles ont choisi. C'est exact.

Est ce que ces femmes sont heureuses ???

« L'accession au bonheur est devenue très compliquée. Il y a ne serait-ce que 50 ans de cela, les femmes construisaient leur bonheur différemment. Elles ne travaillaient pas et bâtissaient leur bonheur autour de la cellule familiale. Depuis, la société a changé, ajoutant une nouvelle dimension à la vie des femmes : le travail. Une femme se doit maintenant d'être à la fois une bonne mère, une bonne épouse, une bonne maîtresse, et en plus, elle doit se montrer performante au bureau. Les exigences sont très lourdes !  Écrit Françoise DORN

 

Nous avons construit une société en 50 ans, qui laisse croire que le bonheur est dans l'égalité avec les hommes, dans le travail qui valorise et qui rémunère . Bien sur que chaque être humains cherche la valorisation de soi, l'estime de soi ; pour ces femmes d'antan qui était soumise à l'homme, où était la valorisation ??

 

Qu'avons nous gagné sur le plan personnel à vouloir être l'égal de l'homme ? Peut on être égaux, alors que psychologiquement nous sommes différents :

le masculin : est dans l'action, l'extérieur, la conquête, le travail,

le féminin dans l'intuition, la douceur, l'attente, la créativité, la protection, la tendresse ;

ne pouvons -nous pas exercer ses qualités en travaillant , en créant , en nous créant une vie avec notre dimension féminine. Nous ne sommes pas les êtres faibles et ignorantes qu'a présenté un monde macho, qui pressentait en nous  notre puissance de femme.

Les hommes avaient peur de nous et nous tenaient en esclavage , une fois libérée du joug matrimonial , ils ont découvert ce qui leur faisait peur. Aujourd'hui la femme a montré de quoi elle est capable : travailler à l'extérieur, élever des enfants, œuvrer pour une association, mener sa vie professionnelle avec sérieux , s'occuper de son intérieur  et chercher à se comprendre. Elle ont une force intérieure qui compense la force physique ;

Les hommes la fuient de peur d'être dévoré, alors que ces mêmes femmes souhaitent parcourir un bout de chemin  ensemble , d'amour et de tendresse .

J'ose rêver que mes filles ou petites filles , prennent conscience de leur vraies valeurs, et qu'elles n'attendent pas d'être reconnues pour œuvrer pour ce à quoi elles croient, mais que ce ne soit plus pour prouver quelque chose à l'homme, mais pour  s'accomplir avec leur qualité de femmes. Que les hommes continuent d'ouvrir leur conscience, et regarde la femme non comme une rivale, mais comme compagne, la laissant  marcher à ses cotés, la respectant, en étant respecté aussi par elle, et vivant une vie d'amour et de tendresse.

Texte écrit en  2013

 

Aujourd'hui en cette période de confinement , à cause du Corinavirus, les femmes assument beaucoup: chez elle, l'école aux enfants en plus de leur  télé travail ou de leur rôle de mère au foyer..Elles prouvent une fois de plus leur force intérieure, mais comment les voient les hommes en 2020 ?

Que l'amour et l'intelligence en fassent des partenaires , heureux de se découvrir et de marcher main dans la main

 

Mireille Bertrand

 

 

Posté par SHANKARASADHANA à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]