231 ma

 

 

 

En ce début d'année, le corps s'est  manifesté d'abord avec le cœur, puis la souffrance des genoux réveillée, doublée d'une scia et la douleur?...chacun apporte une réponse, j'essaie de trouver la mienne.... en écoutant  le corps, et  faire ce qu'il faut pour qu'il  guérisse...

 

Le yoga, qui vit en moi depuis 16 ans m'apporte une  aide précieuse ...les postures sont  peu recommandées pendant l’inflammation, mais continuer de marcher autant que faire ce peut...marcher en pleine conscience, en posant le pied au sol,malgré les différentes douleurs …qui  sont inimaginables quand nous sommes en bonne santé......n'est ce pas une méditation consciente... ?

Mais je me suis retrouvée complètement immobilisée...

 

Le yoga nous apprend  aussi que nous ne sommes pas que ce corps, aussi précieux soit-il...comme véhicule.

Alors il me restait toutes  les autres pratiques:respirations, relaxation, méditation, mantra  et sankalpa :

 

« C’est une graine d’idée que vous plantez en vous, une notion qui va germer, mûrir, jusqu’à devenir réalité et modeler votre vie. »C.M

 

Entendre au fond de soi l'énergie bouillonnante de vie, pulser à chaque respiration..accepter d'être immobilisée,  est un vrai défi..alors que les jambes ont envie de marcher au bord de la rivière,
Ce repos me fit voir la vie différemment...avais- je conscience durant ces 69 ans, de la chance de marcher, de me mouvoir dans un corps souple...d'être autonome... avons- nous conscience tous les matins de notre chance d'être en vie ! Ne donnons nous pas trop d'importance  à tout ce qui est extérieur :aux informations, à la politique, à l'argent, à notre confort matériel, à notre travail, aux conflits....mais pourquoi tout cela si nous ne sommes pas vivants et conscients de l'être.... 
Voilà quelques semaines je suis passée rendre un CD à une ancienne  élève paralysée depuis 3 ans...elle m'a accueillie dans son fauteuil roulant...rayonnante....j'en fus bouleversée...
La maladie nous fait lâcher tous les fardeaux d'émotions, de rancœurs, qui empoisonnent notre cœur...depuis des lustres...

Ma prof de Y.S.m'écrivait aussi  : »Le corps est bien difficile au fil du temps aussi. ça nous pousse à se tourner vers l'Eternel »

 

Oui je me suis tournée  vers l'Eternel ..

Etre en contact avec Lui , comme avec un ami fidèle, tous les matins dès le réveil, lui confier mes fardeaux, mes douleurs, avec tout l'amour qui m' habite. Etre un avec Lui, car qui  suis je sans Lui...sans son amour, sans sa clémence, et  sa Présence...je suis  un être humain de chair et d'os...ne suis je  pas  venus pour  me réaliser  en Lui...

Toutes les traditions le disent...L'Inde  et ses sages ;

« le vedanta enseigne  que la nature réelle de l'homme est divine et que le but principal , que le seul but réel de la vie humaine est de déployer, manifester cette divinité.... »