058

 

 

 

N'y t-il pas une  audace , une grande solitude, à vouloir partager avec vous, la spiritualité,  des pensées, des musiques,des textes et des poèmes, enfin tout ce qui me touche  ?

 Je les donne en offrande, et la majorité du temps, un grand vide....

La même sensation que face à un psy, qui reste muet devant le débit de vos  paroles et de vos émotions ??

 

Alors, je me questionne:sommes nous heureux de ces partages virtuels ? 

Dans la vie réelle, on se retrouve aussi  face à la solitude (que l'on soit un ou deux) au silence devant soi: pas écouté, pas entendu, pas vu ??

Ce que l'on porte chacun en soi, finalement est si intime , peut-il être vraiment partagé...

Sommes nous heureux des mêmes choses ?

 Aujourd’hui dans  cette région paisible,  je suis en tête à tête avec moi-même ;

le silence alentour et  aussitôt le silence à l'intérieur s'installe ..aucun besoin d'être entendue, d'être rassurée par la présence de l'un ou de l'autre ;

le silence extérieur répond à mon silence : un silence lumineux, un silence qui s'étend à l'infini,

où il n'y a rien à dire, rien à changer, un silence qui contient tout, le monde, vous et moi. 

Un silence qui contient la vie,

la vraie, celle qui n'a besoin de rien,

elle bat  au cœur de  mon cœur sans condition.

 

Alors, plus besoin de chercher, d'attendre un miroir humain comme un écho.

Le miroir du silence me renvoie mon silence.

Le miroir de la beauté me renvoie ma beauté

Le miroir de la paix me renvoie ma paix

Le miroir du divin amour me renvoie mon amour.

 

Je me sens nourrie de Ta multitude qui me renvoie la mienne..

mireille@